• Rue de Liège 2, 5300 Thon-Samson (Andenne)
  • 081/84.06.40
  • info@alter-natives.be

La douleur chronique et le psychologue

La douleur chronique n’est pas la douleur aigüe, elle affecte profondément la personne et son équilibre corps-esprit. Quand le corps va mal l’esprit va mal et quand ce dernier va mal le corps ne suit plus et la douleur s’amplifie.

La douleur chronique peut aussi profondément bouleverser votre activité professionnelle et familiale et de gros changements de vie peuvent ou doivent être envisagés.

Des traitements lourds et longs doivent faire l’objet d’une préparation pour les accepter.
Les douleurs liées aux nerfs (dites neuropathiques) ne répondent déjà qu’à des anti-épileptiques (Neurontin, Lyrica,Gabapantine,Prégabaline) ou à certaines classes d’anti-dépresseurs ( duloxetine, cymbalta , redomex) . Votre algologue peut donc déjà vous prescrire ces médications en dehors de toute atteinte psychique ou dépressive.

Comme le disait de grands philosophes comme Jung, Freud, Lenoir et d’autres : Vous pouvez toujours mettre une pommade pour apaiser une maladie de peau, le malade ira mieux, mais tant que vous n’aurez pas vraiment traité le problème de fond il n’ira pas mieux. C’est ce que la médecine occidentale à trop tendance à faire, traiter les symptômes en oubliant la cause.

L’acupuncture permet de faire coïncider corps et esprit.

En médecine de la douleur chronique aussi, ne soyez donc pas étonné que votre algologue vous demande de consulter un psychologue, vous mette sous anti-dépresseurs, c’est qu’il vous considère comme un tout et veut avancer avec vous, pas simplement effacer le symptôme.

Il ne dit certainement pas par là que la douleur vient de votre tête et que vous êtes fou.
Vous devez pouvoir entendre et accepter ces choses sinon vous vous fermerez vous-mêmes le portes de l’amélioration.